AUPA NINTENDO

Le blog sur le monde de NINTENDO et le jeu vidéo en général.

12 janvier 2007

LES JEUX VIDEO AU PROGRAMME !

" Les maths, la science et les jeux vidéo?
Un enseignant universitaire américain exhorte les institutions académiques à considérer l’usage de jeux vidéo comme outils pour favoriser la préparation des jeunes à l’intégration au marché du travail. Si plusieurs éducateurs rigolent à l’idée de voir des jeux vidéo faire une entrée dans leurs écoles, les militaires américains utilisent des titres pour entraîner leurs soldats, des adolescents souffrant du cancer utilisent un jeu pour les aider à combattre la maladie - virtuellement et physiquement - et certains chirurgiens se servent de jeux vidéo pour garder la main ou se perfectionner.
David Williamson Shaffer, professeur en sciences de l’éducation à l’Université Wisconsin-Madison, estime que les écoles devraient utiliser des jeux vidéo pour mieux préparer les enfants à être compétitifs au sein du marché de l’emploi, où de nos jours les candidats sont évalués entre autres sur leur capacité à jongler quotidiennement avec plusieurs technologies.
«Les gens croient encore que la façon dont nous enseignons à nos enfants correspond à une méthode naturelle d’apprentissage», de dire Shaffer, auteur du livre How Computer Games Help Children Learn.
«Cependant, les jeunes Américains d’aujourd’hui sont préparés en vue d’emplois standardisés dans un monde qui ne tardera certes pas à pénaliser ceux qui ne parviennent pas à innover, à tout le moins à faire preuve de débrouillardise. On n'arrive pas à innover en empilant les connaissances et en enfilant les répétitions théoriques.» Shaffer avance que les jeunes qui se dirigent aujourd’hui vers le marché de l’emploi devront, dès le premier jour, rivaliser avec des travailleurs compétents de tous les coins du monde, forts de plusieurs années d’expérience dans le domaine technologique.
Pour cette raison, les enfants devraient se faire offrir l’occasion de mettre à profit leur capacité innée à écouter de la musique pendant qu’ils jouent à des jeux, à écouter des vidéos, naviguer Internet et converser par messagerie texte – tout cela simultanément - avec des amis d’ordinateur à cellulaire et vice versa, tout en apprenant des choses sur la biologie, l’histoire ou la physique. Il explique que le système d’éducation actuel a été élaboré vers la fin du 19e siècle pour préparer les gens à répondre aux impératifs nouveaux de l’ère industrielle, pas aux attentes du monde hautement connecté et en mouvement qu’est le nôtre aujourd’hui. Shaffer croit que cette nouvelle approche pourrait aussi aider les États-Unis à rivaliser avec des pays qui se développent à vitesse grand V comme l’Inde et la Chine, produisant des ingénieurs et des scientifiques à un rythme beaucoup plus rapide qu’en Occident.
Des gouvernements en Angleterre et à Singapour ont déjà appuyé des efforts d’intégration de jeux vidéo et d’autres technologies à de nouvelles méthodes d’enseignement. Les tenants de tels efforts sont d’avis que les jeux vidéo engagent les jeunes d’une façon qui leur est toute pertinente, leur permettant d’apprendre en faisant les choses dans un contexte global d’expérimentation sociale et culturelle.
Comme les militaires américains, de grosses entreprises du pays ont déjà adapté des jeux vidéo à leurs programmes de formation des employés. Shaffer et son équipe ont développé une série de jeux visant à aider les étudiants à penser comme des ingénieurs, des urbanistes, des journalistes, des architectes et d’autres professionnels. On peut trouver une liste de ces jeux sur le site www.epistemicgames.com.
En mars, Shaffer et son équipe entreprendront un projet auprès d’une école de Madison, au Wisconsin et les chercheurs poursuivront l’application de leur programme au courant de l'année dans une école de Chicago.
«Il y a des jeux dont l’influence est négative, tout comme il y a des livres dont le contenu est nocif. Les adultes qui se préoccupent des méthodes d’apprentissage servies à leurs enfants devraient s’éduquer eux-mêmes sur les jeux vidéo et, plus important encore, commencer à songer à l’éducation en termes nouveaux, plus pertinents à l’ère numérique et de compétition globale», a-t-il dit. "


Le débat est ouvert...
Pour ma part, il est vrai qu'il faut renouveler les programmes, les adapter à l'évolution de la société.

Source : Info : AFJV.com. Texte : Canoë.

JPS

Posté par _JPS_ à 14:45 - x.DIVERS - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire